Dans Décisions rendues 07/01/2008

Dossier M-282411-61-0602 décision portant sur l’admissibilté d’une lésion en dépit des difficultés relatives au mécanisme de l’accident.

Le 12 avril 2007, la CLP nous donnait gain de cause dans ce dossier, le Tribunal devait se prononcer, suite à une contestation de l’employeur sur l’acceptation par la CSST d’une décision d’une lésion professionnelle, d’une tendinite chronique d’insertion du tendon d’Achille gauche, de déchirure du fascia plantaire et de syndrome douloureux régional complexe du membre inférieur gauche, en relation avec la lésion professionnelle subie le 27 avril 2005, alors que cette travailleuse, commis de pharmacie s’était blessée dans les circonstances où une des portes battantes qu’elle devait repousser se refermait derrière elle et se détachait de sa fixation murale pour tomber lourdement sur le tendon d’Achille projetant Madame vers l’avant sur les genoux, produisant un mouvement d’étirement au niveau du tendon d’Achille causant cette tendinite chronique d’insertion du tendon d’Achille, ainsi qu’une déchirure du fascia plantaire avec une complication ultérieure de syndromes douloureux régional complexe appelé également dystrophie réflexe.

La difficulté de ce dossier provenait bien sur des circonstances de l’événement et des positions particulières dans lesquelles s’était retrouvée la travailleuse et qui ont occasionné ces blessures, ce qui était contesté par l’employeur, la contestation ayant été rejetée à cause de la nature des blessures jugée par le Tribunal en relation avec les positions particulières dans lesquelles s’était trouvée la travailleuse lors de sa chute.