Dans Décisions rendues 30/03/2015

La CLP, le 20 mars 2014, nous donnait gain de cause dans le dossier d’une chauffeuse de camion concernant une déchirure du mollet qui avait été d’abord diagnostiquée comme une déchirure du plantaire grêle, alors que cette travailleuse devait pousser une grille métallique pour entrer dans une cour intérieure avec son camion.

La blessure de cette travailleuse s’étant compliquée au niveau d’une atteinte du nerf saphène croisant le site de la blessure au niveau du mollet, aggravant ainsi la blessure et, encore une fois, la qualité de l’expertise d’un expert en orthopédie, spécialisé aux membres inférieurs, et sur la base de son témoignage nous permettait d’obtenir gain de cause, sans compter le volet psychiatrique.