Dans Décisions rendues 19/04/2017

Nous arrivions à obtenir gain de cause contre la S.A.A.Q. dans un dossier où un accidenté de la route s’était vu reconnaître incapable d’occuper l’emploi déterminé par la S.A.A.Q., alors que la Société, par la suite, décidait de s’adresser de nouveau au Tribunal pour faire casser la décision favorable par requête en révision. Le Tribunal administratif du Québec (TAQ) rejetait de nouveau les prétentions de la S.A.A.Q. pour les motifs des deux (2) premiers juges concernant l’incapacité pour cet accidenté de la route d’occuper un emploi déterminé qui ne respectait pas minimalement les capacités de lecture et d’écriture de la victime. Nous insistons ici sur l’acharnement de la S.A.A.Q dans ce dossier, bien que la victime ne puisse obtenir gain de cause à deux (2) reprises.